L’application du RGPD dans le secteur touristique

Une simple adresse mail est considérée aujourd’hui comme une donnée à caractère unipersonnel. Cela implique que tout le monde est concerné par le nouveau règlement général sur la protection des données. Lorsqu’on est un simple client, son impact ne change pas notre façon de vivre au quotidien. Par contre, une réforme sera obligatoire chez les entreprises utilisatrices de DCP (données à caractère personnel).

Ce qu’il faut retenir du dispositif

Quel que soit le type de structure utilisant les données personnelles des clients, dans le domaine public ou privé, une réforme s’impose pour être en symbiose avec le nouveau dispositif RGPD. De lourdes sanctions attendent les entités qui n’ont pas encore mis à jour leur structure. Il existe plusieurs étapes à suivre pour s’éviter des ennuis avec les autorités compétentes chargées du suivi de la mise en œuvre du dispositif.

Afin de mieux prendre en compte les éventuels risques avec la manipulation des données, il est recommandé d’élaborer une étude d’impact, que les établissements de formation tourisme doivent désormais inclure dans leurs programmes. Le résultat de l’analyse servira à dresser une politique de gestion des risques plus pertinente. Une réorganisation des procédures internes sera incontournable pour assurer la prise en compte de la protection des informations. Toutes les étapes citées devront être documentées sur un support.

Une aubaine pour le secteur touristique

Le tourisme est un secteur en constante expansion. Or, on constate que les agences ont du mal à exploiter au mieux les données clients pour mener à bien une campagne ou fidéliser la clientèle. Au lieu de prendre le nouveau règlement comme une source de contrainte, les entreprises œuvrant dans le secteur du tourisme peuvent l’utiliser pour établir une nouvelle base. En effet, sachant que le domaine implique l’instauration d’une relation étroite entre la clientèle et la société, le nouveau dispositif RGPD va par exemple améliorer le climat de confiance entre le client et une organisation.

En outre, les données sont des ressources importantes pour une entreprise. Elles contiennent les informations basiques ou sensibles du client tels que son nom, ses coordonnées téléphoniques, son adresse mail ou IP, son adresse géographique. En bref, elles constituent la base de la connaissance client. La plupart du temps, elles sont recueillies lors de la souscription d’une personne à un service ou durant les diverses campagnes marketing menées par les compagnies. Le volume des données ayant pris de l’ampleur depuis l’avènement du marketing digital, le règlement général sur la protection des données peut être un facteur clé pour redéfinir la connaissance du client.

 

Crédit image : BFMTV

Laisser un commentaire