Le BTS commerce international : la porte d’entrée vers les hautes études commerciales

Les métiers dans le domaine du commerce international intéressent beaucoup de jeunes. En effet, ces professions permettent de relever un défi permanent et ouvrent des perspectives d’emploi à l’étranger. Bien sûr, afin de travailler dans ce milieu, il est nécessaire de suivre des formations spécialisées qui peuvent s’étaler en quelques années. Et l’obtention d’un BTS est la première étape à franchir.

Les aptitudes reçues après une formation en BTS commerce international

Le BTS commerce international, aussi appelé « BTS CI » est un diplôme obtenu après deux années d’études supérieures.  Les étudiants ont le choix entre continuer le cursus ou bien entrer dans le monde professionnel. Ce brevet permet en effet de maîtriser les bases nécessaires pour exercer une profession dans un service commercial.

Une fois le certificat en main, le technicien pourra se charger d’une veille des marchés étrangers, mais il aura également une bonne connaissance des cadres réglementaires et juridiques. Ce sont des compétences particulièrement appréciées par les recruteurs.

Par ailleurs, les diplômés peuvent travailler dans de nombreux secteurs, comme celui de la douane, du marketing ou bien de l’import-export. Ainsi, ils auront le statut d’un cadre intermédiaire, tel qu’un responsable d’achat, d’un assistant responsable logistique ou d’un assistant chef de produit.

En fonction du cœur d’activité de la société, les titulaires d’un BTS CI seront amenés à prospecter de nouveaux clients, à diriger un entretien de négociation de ventes et à s’occuper de la relation client.

 Le BTS commercial international : les modules de la formation

Le BTS commerce international est un cursus court et professionnalisant, accessible après le bac. Il s’agit d’un certificat qui permettra au titulaire d’intégrer une grande école de commerce ou de management des entreprises.

Généralement, aucun prérequis n’est exigé pour être admis au programme. Toute personne titulaire d’un baccalauréat technologique, général ou professionnel peut aspirer à ce diplôme. Seulement, les étudiants qui possèdent une bonne base en anglais seront privilégiés, car le bilinguisme est une qualité indispensable pour interagir avec les acteurs à l’international.

 

Durant la formation, les étudiants vont suivre différents modules comme  les techniques de prospection et de négociation, la gestion des opérations d’import-export, la géographie économique et le droit des marchés étrangers. En effet, les titulaires d’un BTS doivent être suffisamment polyvalents. D’ailleurs, d’autres modules sont prévus dans le programme. Mais afin d’en connaître davantage, il est préférable de consulter le site de l’établissement où l’on souhaite se former. Plusieurs informations y sont accessibles.

Laisser un commentaire