Comment se former au développement durable ?

Aujourd’hui et plus que jamais, on assiste à l’introduction du développement durable dans le système de l’enseignement supérieur. Entre économie sociale et solidaire, innovation sociale et environnementale et Responsabilité Sociale des Entreprises, universités et écoles innovent pour proposer des formations à la hauteur des défis du XXième siècle.

Pourquoi enseigner le développement durable ?

Nombreuses sont les écoles qui ont fait le choix dans un premier temps de proposer des cours spécifiques plutôt « sélectifs » pour finir par l’introduction des enjeux du développement durable dans toutes les disciplines.
En prenant en considération la transversalité du développement durable, les offres de formations s’enrichissent et se diversifient davantage afin de répondre aux exigences du terrain et aux besoins spécifiques des entreprises, des institutions publiques, d’ONG, ect.
Loin d’être un simple effet de mode, l’introduction du développement durable dans les universités et écoles permet aujourd’hui aux étudiants d’exercer un regard critique sur l’entreprise du XXième siècle grâce notamment à l’identification de nouvelles pratiques et stratégies à mettre en œuvre pour une meilleure intégration des enjeux sociaux et environnementaux de manière durable dans toutes sortes de projets.

Pour coller à la demande du marché, université et écoles diversifient les formations

Les écoles et universités multiplient les offres de formations spécialisées ambitionnant de faire des modèles économiques « alternatifs » le cœur battant des futurs métiers.
Le master spécialisé en développement durable de l’HEC est l’un des premiers diplômes lancés. A une époque encore proche, ces derniers se comptaient sur les 5 doigts de la main. Aujourd’hui, les formations de l’enseignement supérieur dédiées au développement durable connaissent une véritable inflation. Le domaine de l’économie sociale et solidaire à lui seul comptait 72 diplômes en 2012 !
Pour citer d’autres exemples renforçant le système de l’enseignement avec comme cheval de bataille « le développement durable », il s’avère judicieux d’évoquer le master « alter-management et RSE » de l’Université d’Aix Marseille, la spécialité « ingénierie des espaces végétalisés en ville » d’AgroParisTech, la formation « performances durable et modèles alternatifs » de l’Inseec, le master management de l’IAE Gustave Eiffel de l’université Paris-Est…

Cette diversification ne peut que témoigner des mutations profondes s’engageant dans notre société tout en remettant en question le rôle de l’entreprise et sa contribution dans la construction d’un monde meilleur !

Crédit photo: universite

Laisser un commentaire