Le monde est un théâtre…

À croire que William Shakespeare pressentait que nous en viendrions là. En effet, le monde est un théâtre, et nous en sommes les acteurs. Cependant, lorsqu’il s’agit d’aborder ce qui fait le métier d’acteur, une formation adaptée est nécessaire, et permet de favoriser des compétences d’un autre genre, donnant accès à une pluralité d’aptitudes comme l’imagination, l’adaptation, l’analyse ou la force de caractère. Découvrez avec Agiem quelles sont les voies qui s’ouvrent à vous lorsque vous envisagez de monter sur les planches.

La magnificence du 6e Art

Considéré à l’époque grecque comme la forme la plus sophistiquée de l’expression artistique, le théâtre a su se placer comme un élément sociétal essentiel, salvateur ou cathartique, révélateur ou dénonciateur, à but satirique ou pathétique, dramatique ou conceptuel.
Des Molière aux Jarry, les genres théâtraux sont légions, et permettent ainsi aux amateurs des scènes qui se jouent sur les planches de trouver toujours chaussure à leur pied. Des grands rires générés par le ridicule d’un Scapin aux déboires du destin d’une Antigone, il n’est de sentiment qui n’ait été amené sur scène. Et pour cause, c’est une version édulcorée du quotidien qui est donné à voir, mettant le doigt sur ce qui fait mal, ou au contraire en permettant de s’échapper vers des époques lointaines, ou des paysages d’un exotisme certain.

Ce qui compte ce n’est pas l’arrivée, mais le chemin qu’il a fallu parcourir

Qu’en est-il de ces futurs artistes, traducteurs de sentiments, exploitants d’émotions ? En effet, monter sur les planches peut se faire de plusieurs manières, qui trouvent chacune leurs avantages et leurs inconvénients :

  • D’abord en passant par une école d’art dramatique, connues pour être très selectes, et ne comportant qu’un nombre limité de places. Axant en très grande majorité le cursus sur la pratique, ce sont les futurs comédiens professionnels qui y sont formés.
  • Ensuite par école privée, qui proposent un enseignement de qualité, très complet et nécessitant une grande rigueur. Avec des frais à l’année à hauteur de 4000€ (en moyenne) ce genre d’enseignement forme à toutes les pratiques du théâtre, du jeu d’acteur aux exercices de diction ou d’occupation de l’espace.
  • Encore, s’orienter vers une université est une possibilité, qui elle, s’axe vers un enseignement à lourd penchant théorique, laissant la pratique à un rang moindre, ce qui permet de favoriser une connaissance de l’histoire fournie et fleurie du 6e Art.
  • Enfin, quelques-uns des meilleurs acteurs de tous les temps se sont positionnés dans le monde du théâtre, malgré un apprentissage en autodidacte. Cependant, ce dernier cas reste à placer au statut d’exception, trop rare pour être considéré comme une voie sûre pour une pratique théâtrale reconnue.

 

Crédit photo: Wisegeek

Laisser un commentaire