Études post bac : Universités ou Hautes écoles

Aux portes des études supérieures, le choix de formation est vaste et diversifié, et la question qui revient régulièrement dans les têtes est : que choisir entre université et haute école ? Si ces deux types d’établissements supérieurs ne présentent pas les mêmes caractéristiques, ils ne sont cependant pas forcément loin l’un de l’autre. Au fait, la véritable différence ne se situe pas finalement au niveau des établissements, mais au niveau de la durée du cycle de formation.

Juste une histoire de cycle court et de cycle long

Les deux types d’établissements supérieurs ont tout de même en commun des programmes de formation proposés à temps plein. Cependant, au sein des hautes écoles, on a affaire à un cycle plutôt court de type bac+3, et un autre cycle plus long (3 ans plus 1 ou 2 ans, un peu comme http://www.imislyon.com/la-formation/programme/). À l’opposé, les centres universitaires ne présentent qu’un type long en deux cycles. En revanche, contrairement à une haute école, l’université est la seule institution habilitée à organiser des troisièmes cycles, des doctorats, dédiés à la recherche.

Au niveau des caractéristiques, le cursus de type court a l’avantage de proposer un stage très tôt aux étudiants, dès la deuxième voire en première année pour certains. L’objectif étant de leur permettre de se familiariser au plus vite avec les réalités du monde professionnel, à travers l’apprentissage d’un métier précis. Ce sont des cursus professionnalisants, au fait. À l’opposé, le cycle long, que ce soit à l’université ou en haute école, propose un premier cycle de 3 ans qui conduit généralement à une formation purement théorique, et il faudra, dans la majorité des cas, attendre le master pour effectuer son premier stage en entreprise.

D’autres points de divergence ?

Déjà au niveau du suivi et de l’encadrement les réalités ne sont pas les mêmes. En effet, alors que pour le cycle court on aura affaire à des effectifs réduits et un encadrement plus rigoureux, le cycle long, quant à lui, confère à l’étudiant plus d’autonomie et les salles de classe sont plus grandes, donc des auditoires plus grands. Les cours sont dans la plupart du temps donnés de façon magistrale. En outre, la présence aux cours est obligatoire (en haute école) ou pas (à l’université), selon la filière suivie. Rappelons tout de même que même à l’université, les travaux pratiques et les stages sont obligatoires. Enfin, le cycle court reste très accessible à une grande partie de la population, puisque l’inscription y est moins chère par rapport au cycle long.

Laisser un commentaire