Les formations vertes

Aujourd’hui et plus que jamais, on parle de plus en plus de croissance verte, d’économie verte, des métiers verts et même de la conscience verte. Dans cette optique et afin de répondre aux nouveaux enjeux d’un autre développement, des formations vertes « fleurissent » partout en France.

Pourquoi les formations vertes ?

Aujourd’hui, la crise de l’environnement concerne, de gré ou de force, tous les secteurs d’activités. De l’agriculture aux nouvelles technologies, en passant par l’industrie, le bâtiment, les énergies renouvelables, tous sont concernés par la protection de l’environnement et la gestion des ressources naturelles. Dans ce cadre, de nouveaux métiers se créent pour répondre aux besoins des entreprises. Mais pour décrocher un emploi vert, qui ne représente encore aujourd’hui une partie faible des emplois, il faut justifier d’une « formation verte » mais pas de n’importe quel établissement !

La formation verte, quelle distinction ?

Le Bachelor environnement proposé par l’iet ou le master administration des entreprises de l’école de droit rurale et gestion agroalimentaire de l’ihedrea sont deux formations de qualité qui entendent contribuer à la familiarisation des professionnels avec les nouveaux défis du développement durable. Il s’agit donc de former une génération responsable, et notamment de reconvertir des professionnels. Le but est de permettre aux entreprises, qui peinent encore à trouver des profils « verts » qualifiés, d’accompagner le changement vers un autre modèle de développement mais sûrement plus respectueux de la nature.

Les engagements pour le développement durable, laissent le champ libre à la création de centaines de milliers d’emploi verts, à condition de former des professionnels qualifiés capables de relever les défis de la génération actuelle en terme de protection de l’environnement et de gestion des ressources naturelles.

Crédit photo: draaf fran

Laisser un commentaire