A la découverte du métier d’astronome

Le ciel a toujours été une source de fascination et d’inspiration depuis l’apparition de l’Etre humain sur Terre. Soleil, Lune, comètes, planètes, étoiles…merveilleux, mystérieux et inatteignables, ont poussé l’Homme à vouloir percer leurs mystères dans le but de connaître ses propres origines. L’observation du ciel et de l’Univers remonte à l’aube de l’humanité, lorsque les humains ont pris conscience de leur différence avec les autres êtres vivants et de leur capacité à réfléchir et à utiliser leur environnement pour améliorer leurs conditions de vie.

Arpenter le ciel, c’est passionnant !

La découverte du ciel est un rêve bien installé dans l’imaginaire humain. Ce ciel énigmatique, dont seuls les dieux et les anges en ont les clés, a également été source de peur et de crainte en raison de certains phénomènes naturels comme les éclairs, le tonnerre, les éclipses, les météores, la grêle…Ce ciel devait être observé, étudié, calculé, mesuré et compris pour en élucider les secrets et s’en prémunir ! La plus anciennes carte du ciel connue nous vient de Chine et aurait été dressée durant la dynastie des Tang, vers l’an 650 de notre ère. La Carte de Dunhuang, découverte dans un monastère bouddhique en 1900, compte 1300 étoiles, dont les emplacements sont repérés avec beaucoup de précision.

Aujourd’hui, les hommes tentent toujours de connaître l’origine de la vie sur Terre en étudiant les météorites qui s’y abattent, ainsi que les autres planètes de notre système solaire. Les scientifiques aspirent même à trouver une planète qui pourrait, un jour, représenter un nouveau foyer pour le genre humain, en cas de cataclysme planétaire.

Comment devenir astronome en France ?

Le travail de l’astronome consiste à observer et étudier l’Univers, effectuer des travaux expérimentaux ou théoriques, voire enseigner. En France, les astronomes effectuent leur recherche dans les observatoires, les laboratoires universitaires ou ceux du CNRS. Les postes sont très limités.L’astronomie et l’astrophysique contemporaines sont deux disciplines qui s’intéressent à l’étude de l’astre solaire et de ses influences sur la Terre, les planètes et systèmes planétaires, les étoiles, les galaxies, la cosmologie, etc.

Les études sont longues et difficiles. Onze ans d’études sont nécessaires pour devenir astronome : cursus de 5 ans minimum, suivi de 3 ans de doctorat et 3 ans de post-doctorat. Pour faire des études en astronomie, la personne intéressée a deux options : l’université ou les grandes écoles. Les débouchés sont très faibles et limités en France à la recherche scientifique et à l’enseignement supérieur. Après le doctorat en astronomie, nombreux sont les post doctorants qui choisissent de poursuivre leurs études et faire carrière à l’étranger.

 

Crédit photo : lefigaro

Laisser un commentaire