Notaire, un métier d’ «enfer» ou pas ?

Contrairement aux métiers glamour connus et fortement convoités, notamment celui d’avocat, la profession de notaire, n’est pas un métier auquel on pense spontanément. Historiquement, le notaire est propre au droit romain et aux pays latins, mais possède cependant son équivalent dans d’autres pays, le Common Law. Focus sur le métier de notaire…

La profession de notaire

Par définition, le notaire est un officier public qui bénéficie d’une délégation de l’Etat et est placé sous le contrôle de la chambre départementale des notaires, et du Procureur de la République. Son métier consiste à authentifier les actes, en apposant son sceau et sa propre signature, il constate officiellement la volonté exprimée par les signataires et s’engage personnellement sur le contenu et la date de l’acte en question.

Certes, il existe des notaires salariés mais, on classifiera plus souvent le notaire comme professionnel libéral qui conservera son indépendance et qui sera tenu par une obligation de conseil vis-à-vis de sa clientèle.

Quid de sa formation ?

Il existe trois voies distinctes afin d’accéder au métier de notaire, notamment par voie professionnelle, qui consiste à obtenir d’abord un master 2 en droit, pour ensuite intégrer un Centre de Formation Professionnelle Notariale en plus de la validation d’un stage de minimum 30 mois. Il est également possible d’opter pour la formation par voie universitaire qui consiste à ce que le titulaire d’un master 1 en droit puisse poursuivre ses études au sein de la faculté de droit afin d’obtenir un master 2 en droit, mention ou spécialité notariale selon les facultés de droit, en plus d’un stage également.

Et finalement la formation par voie interne, qui est réservée aux personnes ayant exercé des activités professionnelles auprès d’un notaire, depuis plus de neuf ans, dont six après l’obtention du diplôme de 1er clerc ou du Diplôme de l’Institut des Métiers du Notariat.

Toutefois, il est à noter que malgré un parcours laborieux et un quotidien contraignant, les circonstances dans lesquelles le notaire voit ses clients confèrent une dimension humaine très forte à son travail.

 

Crédit photo : pascal-tatoni

Laisser un commentaire